Désencombrer – en 5 étapes

Peut-être est-ce parce que nous avons passé tellement de temps dans nos maisons depuis un an. Peut-être est-ce l’approche du changement de décennie. j’étais du genre à garder les choses « au cas où ». Garder cette chemise depuis 10 ans, au cas où il me faudrait une chemisier classique blanc (si vous me connaissez en vrai, vous savez que je n’en ai jamais porté que lorsque je bossais dans l’HoReCa…) Garder ces jeans, au cas où je perdrais enfin ces kilos…

Mais aussi de la déco. Par habitude. Parce que c’était un cadeau (de qui ? j’ai oublié…). Parce que j’avais dépensé un peu plus que je n’avais anticipé. Parce que c’était une super affaire en solde ou en seconde main.

Des armoires qui débordent – aussi de nourriture. Si le confinement avait eu lieu il y a quelques années à peine, j’aurais pu tenir sans sortir une seule fois de chez moi…

Mais là, je n’y arrive plus. Le bordel me fatigue. Les brols me stressent. Les armoires débordantes me dépriment.

J’ai besoin d’air. Visuellement. Si vous aussi, cet article est pour vous.


Trouver la motivation

Cela ne se fera pas en un jour.

La clé pour y arriver et de se concentrer sur le fait de faire un pas à la fois. Pas sur la montagne de choses à faire (ou à évacuer). Se focaliser sur les petits gestes concrets que l’on peut faire chaque jour.

Ça peut être par commencer petit, comme trier le tiroir à couverts. Mais une fois cela fait, le plaisir perçu et reçu par cette action devrait vous motiver pour le prochain pas, la prochaine action.

Comment s’y prendre ?


Étape 1 : définissez vos objectifs

Prenez vraiment le temps de réfléchir à vos objectifs pour votre maison. Considérez chaque pièce et comment vous voulez qu'elle fonctionne pour vous et votre famille. Plus vous êtes clair sur vos objectifs finaux, mieux c'est.


Étape 2 : Commencez par une victoire facile.

Commencez par désencombrer une zone à fort impact de votre maison.

Une zone à fort impact n’est pas forcément un projet herculéen. Au contraire, c’est une mission courte, 10 minutes. Mais qui, visuellement, est très forte. Par exemple, désencombrer le plan de travail dans la cuisine

En 10 minutes, je retire tout ce qui ne doit pas s’y trouver. Jeter les déchets verts au compost, les papiers dans la poubelle recyclage. Ranger les autres objets à leur place (la Barbie abandonnée, le courrier à traiter, …) parmi ce qui se trouve en permanence sur le comptoir, est-ce vraiment indispensable qu’ils se trouvent là ? J’ai par exemple un égouttoir amovible ; C’est pratique qu’il soit là. Mais je n’en ai vraiment besoin que lorsque je fais la vaisselle. Il est donc dorénavant rangé, hors de vue. C’est réellement pour moi, dans notre maison, la zone à plus fort impact.

Dans la chambre, c’est le dessus des commodes et tables de nuit par exemple.

Dans le salon, c’est le divan : rien qui y traine et les coussins et plaids bien remis.

Ça y est. Je respire mieux ; Et vous ?


Etape 3 : pièce par pièce

Ici aussi, on fait son colibri ; pas à pas. Il est préférable de commencer par une pièce où les décisions sont plus faciles à prendre. Vous terminerez par l’espace le plus difficile de votre maison, qui est généralement l’endroit où les objets sentimentaux sont stockés.

Cela peut être même un tiroir à la fois. Une armoire à la fois. Chacun à son rythme. L’important et de se voir avancer, sans se démotiver.


Etape 4 : se débarrasser des indésirables

Le processus de désencombrement n’est pas totalement terminé tant que les indésirables (à donner, à vendre ou à jeter) n’ont pas quitté la maison (ou le coffre de la voiture). Il faut vraiment en être déchargé. C’est souvent ici que je bugge. J’ai 3 sacs à déposer à la bulle dans mon coffre. Et 15 caisses de vêtements en vente sur Vinted. Du coup, je ne ressens pas totalement les avantages du désencombrement. Mais j’y travaille !


Etape 5 : se créer de bonnes habitudes

L'objectif est de garder votre maison désencombrée et cela nécessite d'ajuster la façon dont vous faites vos courses et comment vous entretenez votre maison. Ces nouvelles habitudes sont indispensables pour tenir cet état de zénitude.

Le désordre s’accumule par deux facteurs : avoir trop de choses et ne pas ranger les choses. Et le désordre appelle plus de désordre. S’il y a déjà du brol sur le plan de travail, vous serez tenté d’en mettre encore plus plutôt que ranger directement les nouvelles choses.

Vos habitudes quotidiennes ne doivent pas prendre beaucoup de temps ; Elles doivent être faciles et simples. Très cohérentes. Par ex, la règle d’une minute : si cela prend moins d’une minute à ranger, on le range immédiatement. Prendre 15 minutes en fin de journée pour un tour rapide de la maison (vérifier le plan de travail, encore. Lancer le lave-vaisselle. Rincer l’évier. Ranger les plaids…) Pour commencer le lendemain à jour.


Des petites choses qui changent tout. Et que vous puissiez dire, en état de béatitude totale « Home, Sweet Home »

Recent Posts

See All