Halloween

J’aime les fêtes, les décorations thématiques et de saison. J’aime beaucoup moins leur coté commercial. En cette période, l’air se rafraichit, les arbres se teintent d’or et de rouge. L’automne est bien là après l’été indien que nous venons de connaitre. Et qui dit automne, dit Halloween.

Cette fête américaine d’origine païenne marque la veille de la Toussaint chrétienne. A l’origine, il s’agit de la fête celtique de Samhain, transition entre les saisons lumineuse et sombre où le passage entre les mondes est plus flou et durant laquelle les esprits pouvaient venir se promener parmi les Hommes. Voilà pour l’histoire.

Dans sa version ultra commercialisée, Halloween produit beaucoup de déchets et peut couter cher. Dans une version écolonomique, Halloween nous permet de faire preuve d’ingéniosité et de créativité.


Mini guide pour planifier un Halloween ZD :


1. La décoration à fabriquer en famille

Indispensable : les citrouilles creusées. Vider la citrouille est une chouette activité légèrement dégoutante. On récupère les graines pour replanter l’année prochaine. La chair retirée peut être utilisée en purée ou pour faire une sauce style fromagère en version vg ; c’est délicieux. Les citrouilles, après avoir décoré le pas de votre porte peuvent être, au mieux, cuisinés et, au pire, compostées.

Des feuilles séchées et découpées peuvent devenir des visages effrayants, décorant murs, meubles ou vases.

Une vieille pelote de laine se transforme en toile d’araignée géante.

Des rouleaux de papier toilette sont découpés en chauve-souris pour décorer les murs ou peints en blanc, suspendu avec un fil à pêche et une petite lampe led pour un effet Harry Potter.

Des bocaux de récupération, peints au blanc de Meudon où on efface des yeux et des bouches terrifiants. Il suffira d’y mettre une petite bougie et voila des fantômes à disperser dans la maison.


2. Les costumes

Même si les cortèges sont supprimés cette année, rien ne nous empêche de nous déguiser à la maison ! Pour les adeptes du DIY et ceux doués de leurs 10 doigts, Pinterest regorge de 1001 idées de costumes à faire soi-même avec de la récup’.

Pour ceux qui comme moi ne sont pas ultra agiles de leurs petites mains, il y a la solution des costumes déjà tout fait. Mais pas question d’acheter quelque chose qui soit ne me servira qu’une seule fois, soit sera de tellement mauvaise qualité (sans parler des conditions de fabrication) qu’il se déchirera au premier essayage. Il existe des boutiques de location de déguisement. Le Petit Farceur à Tamines par exemple propose également un espace vente outlet si vous êtes du genre à aimer les fêtes déguisées et que vous savez que vous aurez d’autres occasions de remettre votre attirail. Réutilisation, seconde main, tout ça, ça me parle.


3. Trick or Treat ?

Un bonbon ou un sort. Perso, mon choix est vite fait même si je suis généralement plus salé que sucré. Halloween, c’est la bonne excuse pour se goinfrer de sucreries. Mais pas question pour autant d’acheter plein de cochonneries bourrées de crasses mauvaises pour nous et pour Mère Nature. Pommes d’amour, popcorn, cookies décorés de façon effrayantes… Autant d’activités à faire ensemble que de délicieuses douceurs à manger au coin du feu (ou d’une vidéo d’un âtre si tu n’en as pas, oui oui, c’est une idée aussi pour vos soirées romantiques)

Halloween est censée être une fête flippante, mais cela ne signifie pas qu'elle devrait avoir des effets terrifiants sur l'environnement. En réfléchissant un peu à nos décorations, costumes et bonbons, nous pouvons faire une grande différence dans la quantité de déchets que nous générons sans rien enlever à l'esprit « spooky » de cette fête familiale ou entre amis.


Préparez votre Halloween sans plastique dès aujourd’hui !



1 view0 comments

Recent Posts

See All